Association de Défense et d'Etudes des Personnes Amputées

14 avril 2012

Stage de course à Pontcharra le 16 juin 2012

24614381Depuis plusieurs années :

  • ADEPA (Association de Défense et d’Etude des Personnes Amputées),
  • Le centre de rééducation « Les Petites Roches » à St Hilaire du Touvet (devenu INSTITUT DE REEDUCATION du CHU de GRENOBLE à Echirolles depuis 2009)
  • L’entreprise CHABLOZ ORTHOPEDIE à Seyssinet (38),
  • Le CLUB ATHLETIQUE de PONTCHARRA / LA ROCHETTE

Avec la participation :

  • de la mairie de Pontcharra pour son accueil sur le stade l’île Fribaud
  • et l’entreprise OSSÜR pour le prêt de son matériel


Organisent sur le stade de Pontcharra sur Breda un stage d’apprentissage de la course pour
les amputés tibiaux et fémoraux actifs, désireux d’acquérir la technique de course et d’essayer des
pieds d’athlétisme (lames en carbone) adaptés pour la course. Depuis l’année dernière, nous
élargissons notre proposition à tous les centres de rééducation de France possédant un service de
réadaptation et d’appareillage des amputés. Nous nous proposons d’accueillir les amputés
intéressés et leurs rééducateurs-réadaptateurs (Médecins appareilleurs, Masseurskinésithérapeutes
et Orthoprothésistes) pour partager et échanger nos expériences.

 

Téléchargez le bulletin d'inscription ( STAGE_DE_COURSE1__1_)

Posté par adepa à 13:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


08 janvier 2012

Sortie Raquettes le 4 février 2012

ADEPA et le Club Alpin Français Lyon la Croix Rousse vous proposent une journée Raquettes sur le plateau du Semnoz… au dessus d’Annecy.
 
Nous envisageons pour cette activité de mette en place un transport par Car VFD au départ de Vienne, via Lyon -Chambery-Annecy.
 
Contact: Philippe LouzeauTÉLÉCHARGEZ le bulletin d’inscription
.

Posté par adepa à 17:17 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

28 novembre 2011

Week end ski Chamrousse du 19 au 22 janvier 2012

 Ski 2012

  • Arrivée possible dès le jeudi soir à Chamrousse

  • Hébergement en appartements de 6 personnes au Domaine d’Arselle, Chamrousse 1700m, lieu dit Bachat Bouloud (http://minilien.fr/a0mta3 ), pour les nuits du jeudi 19, vendredi 20, et samedi 21 Janvier 2012

  • Repas du jeudi, vendredi et samedi soir et les petits déjeuner

 

Journée du vendredi :

Rdv dès 9h à Chamrousse 1750m, devant la tente ADEPA au pied des pistes (située au départ des télésièges face à l’école de ski ESF et l’office du tourisme). Accueil avec viennoiseries, café, thé… (offert par ADEPA). Distribution des forfaits pour le WE. Essais des prothèses de ski, préparation pour le cours de ESF.

Vendredi soir : diner tartiflette au restaurant le Bachat, Domaine d’Arselle, Chamrousse 1700m (www.le-bachat.abcsalles.com/). Horaire à définir ultérieurement.

 

Journée du samedi :

Rdv dès 9h à Chamrousse 1750m, devant la tente ADEPA au pied des pistes (située au départ des télésièges face à l’école de ski ESF et l’office du tourisme). Accueil avec viennoiseries, café, thé…. Distribution des forfaits pour le WE. Essais des prothèses de ski, préparation pour le cours ESF.

N’oubliez pas d’accueillir les «  nouveaux » tout en glissant…

Samedi soir : diner montagnard à 20h à la Taverne du Gaulois (
Immeuble Les Marmottes "Roche Béranger" – Chamrousse 1700m). Pierrade et raclette à volonté.

 

Journée du dimanche :

Rdv à 9h, au même endroit que les matins précédents. Essais prothèses et finalisation des inscriptions pour la participation au Slalom. Ainsi nous clôturerons de façon conviviale notre WE. Remise des lots vers 14h30 (si possible).

 Toutes les informations et bulletin d'inscription sur le site en page Agenda

Autre site internet utile : office du tourisme Chamrousse (http://www.chamrousse.com/)

 

Posté par adepa à 19:27 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

15 septembre 2011

Journée course amputés à Rennes

Rennes3En partenariat avec l'association ADEPA représentant les personnes amputées -, ORTHOFIGA a organisé vendredi au stade du BOURIDEL une journée d'apprentissage de la course pour ses patients amputés, journée encadrée par des kinésithérapeutes et techniciens.

ORTHOFIGA, installé à VERN/SEICHE, est concepteur et fabricant d'appareillage orthopédique et réalise pour de nombreux patients en BRETAGNE, des prothèses, orthèses... Afin de les aider à maintenir, améliorer et à recouvrir leur autonomie fonctionnelle.

Rennes1ORTHOFIGA avait transporté une partie de son atelier et une équipe de kinésithérapeutes était présente pour initier les patients. Vingt-cinq personnes amputées du Grand Ouest ont tenu à participer à cette journée.

Lame de champion : le principe, explique Dominique FILLONNEAU, responsable d'ORTHOFIGA, « c'est une prothèse en carbone, grande lame fabriquée en Islande qui remplace la prothèse de marche et restitue l'énergie, celle-là même qu'utilise Oscar PISTORIUS, un athlète sud-africain amputé des deux tibias spécialisé dans le sprint, médaillé handisport surnommé « The BLADE RUNNER », en français « le coureur aux lames » qui se déclare lui-même « La chose la plus rapide sans jambes » .

Rennes2Pour tous cet équipement est une continuité de la rééducation, tous ont vécu des grands moments de plaisir, organisateurs impliqués autant que les personnes ayant participé.

Posté par adepa à 16:42 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

10 septembre 2011

Oscar Pistorius, un jour historique

D'après un article paru dans le Monde - Edition du 28 aout 2011
 
Pistorius_Hocke5x4_DiashowDimanche 28 août, sur la piste de Daegu, en Corée du Sud, Oscar Pistorius devrait entrer dans l'histoire du sport. Non pas parce que l'athlète sud-africain est en mesure de battre le record du monde du 400 m, distance sur laquelle il dispute les championnats du monde. Mais parce qu'il est le premier sportif handicapé à concourir avec les athlètes valides dans une compétition internationale. Né sans péronés et amputé des deux pieds à l'âge de 11 mois, Oscar Pistorius court avec des prothèses en carbone.

A 24 ans, celui qu'on surnomme « The Blade Runner », le coureur aux lames, affiche un palmarès dont peu de sportifs valides peuvent se prévaloir : trois records du monde handisport (100 m, 200 m et 400 m) et quatre médailles d'or aux Jeux paralympiques de 2004 et 2008. Il y a trois ans, Oscar Pistorius n'avait pas réussi à réaliser les minima pour se qualifier pour les Jeux olympiques de Pékin. Mais le 19 juillet, en portant son record personnel sur le tour de piste à 45''07, il a obtenu son billet pour les Mondiaux de Daegu.

Cette première historique sonne comme une victoire pour l'ensemble des athlètes handisport et des personnes handicapées en général, trop souvent tenus à l'écart du monde du sport comme de la société. Alors que les sportifs handicapés n'aspirent, pour la plupart, qu'à concourir en même temps que - mais pas forcément avec - les valides, les Jeux paralympiques continuent à être organisés après les Jeux olympiques, une fois que les équipes de télévision du monde entier ont plié bagages. Avec Oscar Pistorius, un athlète handicapé se retrouve, enfin, sur le devant de la scène d'une grande compétition internationale. A la veille des championnats de Daegu, le Sud-Africain est presque parvenu à faire de l'ombre à la star de l'athlétisme mondial, le sprinteur jamaïcain Usain Bolt.

oscar-pistorius-est-engage-dans-lesLe courage et le charisme d'Oscar Pistorius, alliés au génie de la technologie, en ont fait un héros des temps modernes. Le créateur Thierry Mugler l'a choisi pour le lancement de son nouveau parfum pour hommes. Quelques mois plus tard, L'Oréal sacrait, au Festival de Cannes, Aimee Mullins, mannequin américain et ex-athlète handisport également amputée des deux pieds, ambassadrice de la marque. Toujours à la recherche d'icônes, la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a peut-être trouvé sa nouvelle locomotive.

La polémique n'est pourtant pas éteinte sur le cas Pistorius, qui divise la communauté sportive. En 2008, l'IAAF s'était opposée à la participation de l'athlète aux Jeux de Pékin, sur la base d'un rapport concluant que ses prothèses en carbone lui conféraient un avantage sur les athlètes valides. Les lames d'Oscar Pistorius posent en effet la question de la limite du recours à la technologie dans le sport : ces fabuleuses prothèses relèvent-elles du dopage technologique ? En cassant la décision de l'IAAF, le Tribunal arbitral du sport a répondu non. L'intégration des sportifs dotés de ce type de prothèses, a-t-il estimé, doit être considérée comme « l'un des défis de la vie au XXIe siècle ». Un défi enfin relevé.

Posté par adepa à 15:06 - - Commentaires [8] - Permalien [#]



04 août 2011

Une idée de l'équité en Polynésie Française

2011-07-231Il y a des gens qui choisissent un métier pour subvenir à leurs besoins , et puis d'autres qui entrent dans une profession parce que ça leur remue les tripes ... c'est le cas d'Hervé, prothésiste.
Nous nous sommes rencontrés par mail , avant notre arrivée en Polynésie . J'ai choisi cette entreprise pour appareiller nos enfants parce que j'aimais le ton de nos échanges , ne connaissant rien de plus qu'un nom et une adresse !


Et nous avons rencontré une équipe formidable ,compétente, humaine , drôle , sensible ...bref ce qu'attendent tous ceux qui ont besoin que l'on "prenne soin" d'eux de façon globale .
La prothèse c'est un appareillage très technique  mais ça ne fait pas tout ! il y a les essayages , les modifications , la douleur parfois , la reprise de zéro quand ça ne va pas , la réflexion autour de la personne à appareiller ...on n'appareille pas de la même façon un petit enfant d'un papy !
Il y a aussi et surtout une relation de confiance entre le professionnel et le patient (oh que je n'aime pas ce mot ...j'ai toujours préféré les patients impatients !!! ).
C'est ce que nous avons trouvé chez Pacific ortho .

Aujourd'hui nous nous sommes réunis , professionnels et personnes amputées , ainsi que nous , parents de petits loups amputés , pour une journée particulière .

Au fil des ans , les patients amputés fémoraux rencontrent de plus en plus de problèmes  pour obtenir une prothèse , ça parait incroyable de devoir quémander le droit de marcher mais c'est bien ce qui se passe en Polynésie !


2011-07-23Ca fait des années qu'Hervé se bat pour une prise en charge décente des personnes handicapées , qu'Yveline prend sa voiture pour accompagner les patients au contrôle médical de la CPS et défendre leurs droits ...mais ce n'est pas leur métier !


Ce qui va suivre n'engage que moi , ça me met en colère alors ...vous me connaissez non ?
La CPS (sécurité sociale Polynésienne) est en déficit , ce n'est pas du à des soins trop coûteux ou à des arrêts maladie abusifs car elle était bénéficiaire il y a 10 ans ! il s'agit d'un mauvais choix politique , un investissement de l'argent du contribuable dans une entreprise qui a plongé ...


Alors qui paye les erreurs aujourd'hui ? ceux qui ont des soins coûteux ...une prothèse fémorale coûte cher , parce que ce n'est pas un objet standard , c'est presque un organe d'un individu toujours particulier , avec ses marques de fabrique , son histoire , et qui doit donc être façonnée à chaque fois de A à Z .
Comment fait-on des économies quand on est chef d'entreprise ? c'est simple : on se débarrasse de ce qui coûte le plus cher ... les personnes handicapées sont une minorité , c'est si simple d'oublier leurs besoins !

Voilà ou on en est : Si une prothèse coûte trop cher selon le médecin conseil , alors c'est refusé ...ma petite expérience c'est que le Médecin conseil que j'ai rencontré ne connaît pas la différence entre une emboîture contact comme pour Télio et un manchon comme pour Bilal ... je n'ajoute pas de commentaire , je pense que tout le monde à compris ce que j'en pense ?! (purée je suis super soft hein ...ça c'est le coté zenitude Polynésien ,je sens que je tiens le bon bout là !).

Donc Hervé à organisé cette journée de témoignages personnels , d'histoires de vie , afin de sensibiliser les acteurs de la prise en charge des amputés aux problèmes rencontrés par ceux ci . Je crois que personnellement nous avons surtout témoigné de la vie la plus normale possible que vivent nos enfants appareillés et de l'importance énorme que ça a pour leur intégration et leur futur .


J'avais envie d'en parler ici , parce que ces problèmes n'existent pas en France et que c'est une vraie injustice de résider en Polynésie quand on est amputé ... c'est pourtant un pays qui a de bien belles choses à nous offrir par ailleurs !

C'était aussi et surtout une belle journée de partage entre professionnels et appareillés , bon faut dire qu'il y en a qui ont les 2 aussi casquettes...les gourmands ! Après la réunion nous nous sommes réunis autour d'un Ma'a pour échanger .

Extrait du blog de Katell :

Posté par adepa à 14:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

29 juillet 2011

Journée Accro Branches le 24 septembre 2011

IMG_00761Comme les années précédentes, Pascal CHOUDIN et ADEPA vous invitent de nouveau après 2 ans d’interruption à une journée de découverte d'une activité sportive « l’accro-branche » en toute sécurité, avec des sensations extrêmes dans un parc aventure « Indian Forest Chartreuse »

Cette journée se déroulera samedi 24 septembre à partir de 10h00 au Sappey en Chartreuse : Indian Forest 38700 Le Sappey en Chartreuse Infos : 04.38.86.41.73 - site Internet : http://www.indianforest38.com/

Cette journée est ouverte aux amputés adhérent d’ADEPA et leur famille et amis, qui désirent découvrir une activité de loisir sans danger et tester leurs qualités d'agilité, d'équilibre et d'audace. Les enfants sont acceptés à partir de 3 ans IMG_0056avec un parcours à leur mesure. Prévoir une tenue de circonstance et une prothèse en bon état.
N’oubliez pas votre pic nique. (Possibilité d'achat de boissons sur place).

Téléchargez le bulletin d'informations et inscription :

http://cluster010.ovh.net/~adepa/wp-content/uploads/2011/07/Accro-branche_2011.pdf

Posté par adepa à 15:34 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

20 juillet 2011

Oscar Pistorius amputé des deux jambes s'est qualifié pour les Mondiaux et les JO.

Oscar-Pistorius

Article paru sur Europe1.fr le 20 juillet

Plus que n'importe quel athlète, Oscar Pistorius incarne le célèbre adage du baron Pierre de Coubertin : l'important est de participer. Après plusieurs années de lutte, sur les pistes mais aussi dans les tribunaux, l'athlète sud-africain, né sans péronés et amputés des deux pieds alors qu'il était bébé, a enfin obtenu le droit de pouvoir participer à une grande compétition internationale de valides.

Mardi soir, le quadruple champion paralympique a réalisé les minima de qualification pour l'épreuve du 400 m des Mondiaux de Daegu avec un temps de 45"07. Quinzième meilleur performeur de l'année, Pistorius s'est également assuré une participation aux prochains Jeux Olympiques, à Londres, l'an prochain.

 

Le rêve olympique devient réalité

"C'est surréaliste", a réagi l'athlète sur son compte Twitter. "J'ai réalisé les minima pour les Jeux olympiques ! Merci pour votre soutien." Depuis sa médaille d'or sur 200 m aux Jeux paralympiques d'Athènes en 2004, Pistorius s'était fixé comme objectif de participer aux JO avec les valides. Mais, en janvier 2008, la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) avait rendu un rapport selon lequel les prothèses en fibre de carbone utilisées par Pistorius lui offraient un avantage substantiel sur les athlètes valides. Quatre mois plus tard, Pistorius avait obtenu du Tribunal arbitral du sport (TAS) le droit de pouvoir participer aux Jeux olympiques de Pékin à condition de réaliser les minima. Il avait alors échoué pour 70 centièmes de seconde, se contentant d'archi-dominer quelques semaines plus tard les Jeux paralympiques, avec trois médailles d'or (100, 200 et 400 m).

Depuis 2007 et le meeting de Rome, Pistorius participe régulièrement à des courses avec des valides. Ce fut encore le cas le 8 juillet dernier où il a pris la cinquième place du 400 m au meeting de Saint-Denis. Mais jamais encore un athlète handicapé n'avait pris part à une compétition internationale avec des valides. Ce sera le cas à la fin de cet été, lors des Mondiaux qui auront lieu du 27 août au 4 septembre.

Pistorius prend la 5e place du 400 m à Saint-Denis le 8 juillet 2011 :


Pistorius classé 5ème dans un 400 m valides

Posté par adepa à 21:29 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

12 juillet 2011

Première greffe de jambes en Espagne

D'après 1310410446 AFP MADRID - 12 juillet 2011

Une greffe des deux jambes, présentée comme une première, a été réalisée lundi en Espagne par le chirurgien espagnol spécialisé Pedro Cavadas, ont annoncé les autorités régionales de Valence.

Un homme qui avait été amputé des deux jambes et qui était condamné à se déplacer en fauteuil roulant a été opéré avec succès entre dimanche et lundi, selon un communiqué du gouvernement régional.

"C'est la première fois au monde qu'a été réalisée une telle greffe", a précisé le communiqué.

Le patient, dont l'identité n'a pas été révélée, avait perdu ses deux jambes dans un accident, a indiqué un porte-parole du ministère de la Santé, précisant que les prothèses disponibles sur le marché ne s'adaptaient pas à son cas.

Le docteur Pedro Cavadas est spécialisé dans ce type de greffes. Il avait réalisé en 2008 la première double greffe de bras en Espagne, la deuxième au monde, et en 2009 la première greffe de visage en Espagne.

La ministre espagnole de la Santé, Leire Pajin, s'est entretenue par téléphone avec le chirurgien Pedro Cavadas, pour le féliciter du "succès" de l'opération.

Cette intervention "donne de l'espoir à tous les autres patients qui souffrent du même type d'amputation", déclaré la ministre espagnole.

"Cela n'a jamais été réalisé ailleurs dans le monde", a déclaré à la radio publique espagnole RNE le directeur de l'organisation nationale des greffes (ONT), Rafael Matesanz, qui a souligné que son organisme avait donné le feu vert pour cette opération au mois de mai.

"Ce genre de cas est très rare. Quand l'amputation est à un niveau si haut qu'on ne peut même pas placer une prothèse et le patient est condamné au fauteuil roulant", a ajouté M. Matesanz, précisant que quand il ne manque qu'une jambe au patient ou quand il est amputé sous les genoux, il vaut mieux mettre une prothèse.

Il a été "très difficile" de trouver le bon donneur, a souligné M. Matesanz, ajoutant qu'un certain nombre de critères, comme la compatibilité de groupes sanguins entre le donneur et le bénéficiaire, devaient être remplis. Le donneur ne devait pas se trouver non plus trop loin du lieu de l'opération.

Le 16 novembre, le ministère de la Santé avait annoncé avoir autorisé cette greffe.


Première greffe de jambes en Espagne

Posté par adepa à 21:13 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

30 juin 2011

Week End Camargue 17-18 septembre 2011

camargue2

LE WEEK END COMPLET

 

Arrivée le vendredi dans l’après midi au Domaine de l’Elysée

980 route de l’espiguette au grau du Roi 30240

www.odalys-vacances.com

 

 Samedi 17 septembre

Sortie à cheval à l’Abrivado Ranch, à 10H00, ballade sur la plage et dans la garrigue encadrée par des moniteurs et manadiers confirmés et avertis de la présence de nos prothèses.

camargue-4Baptême de plongée à partir de 10h30, dans la piscine du Domaine de l’Elysée.

Ces baptêmes dureront jusqu’à 16h30 afin qu’un maximum de personnes puissent s’initier

Déjeuner : à la résidence (grillades)

Programme de l’après midi : Possibilité de faire un safari 4X4 Ou baptême de plongée en piscine

à 17h30, Nous retrouverons Pierrot le Camarguais dans sa Manade.

- Salut des gardians - Triage des taureaux

- Bandido (lâché de taureaux) - Salut des gardians

- Jeux dans les arènes - Marquage des taureaux

Pour le soir :

- Apéritif et repas de produits frais typiquement Camarguais

- Accompagnement de musique et danseuse gitane

Dimanche 18 :

8h30 à 10h30 : Ski Nautique : des places sont réservées le matin pour ADEPA & ASSEDEA

A partir de 10h30 : Quad et Jet Ski

Déjeuner sur place en bordure du plan d’eau (selon le temps)

Après midi, parachutes ascensionnels, bouée flottantes :

Tarifs dégressifs en fonction du nombre de participants

A vous de composer votre week end.

 

Pour tous renseignements n’hésitez pas à contacter Monique 06 32 12 88 81 -monique.leteurtre@wanadoo.fr

Merci de répondre avant le 20 juillet 2011

En cas d’annulation, aucune réservation ne sera remboursée 15 jours avant la date du séjour.

Le Week End est réservé aux adhérents ADEPA & ASSEDEA à jour de leurs cotisations.

Vos familles et amis sont les bienvenus.

Informations sur :

Posté par adepa à 23:31 - - Commentaires [8] - Permalien [#]



Fin »