phealthbionic_485Pour la première fois dans le monde, une personne amputée a pu contrôler sa prothèse uniquement par la pensée. Cette prothèse qui pèse environ 6 kg, a coordonné des instructions émises par un cerveau humain. Des électrodes en contact avec le moignon interceptent les influx nerveux et les transmettent à un micro-ordinateur se trouvant dans l'avant-bras de la prothèse qui contrôle six servo-moteurs permettant de mobiliser l'épaule, le coude et la main. Grâce à des capteurs se trouvant dans la main, la force de préhension peut être adaptée.

Jusqu'à présent, le prototype n'a été testé que par une seule personne, Jesse Sullivan. Sullivan a testé ce prototype à l'Institut de Réabilitation de Chicago, où les médecins travaillent à affiner les réglages pour améliorer le prototype. Une version commercialisable devrait être disponible en 2008, qui pourrait être aussi performante, voire plus, qu'un bras humain !

Pour en savoir plus :