Semirunninglyon"Accompagnés d'Émilie et Nathalie (Chabloz Orthopédie) ainsi que de Pascal et Jojo (Rhône Orthopédie),
nous étions sur la ligne de départ pour notre premier semi-marathon. Malheureusement, Loïc qui avait eu récemment des problèmes de prothèse n'a pu se joindre à nous.

Autour de nous sur la ligne de départ,  plus de 4500 coureurs et apparemment, nous sommes les seuls handis.

Le départ est donné à 9 heures, avec un départ laborieux comme toujours à cause de la foule. Petit tour dans le Parc de la Tête d'Or, la foule nous encourage, les coureurs ralentissent à notre niveau pour discuter. C'est très sympa, nous croisons notamment deux coureurs venus de l'hémisphère sud (Tahiti).

Chab_022iPremier ravitaillement : déjà 5 km , juste un peu d'eau et quelques morceaux de fruits, même pas envie de s'arrêter. On n'a pas vu le temps passer grâce à notre équipe accompagnatrice (notre "technic team"). Nous  longeons les quais du Rhône très agréablement aménagés, passons par les Terreaux, la place Bellecour et la rue de la République pour revenir le long du Rhône et finir au Parc.

Pour Yves et moi, le 15ème kilomètre devient difficile çà commence à chauffer et à serrer dans l'emboiture, nous craignons les blessures du moignon qui pourraient nous contraindre à abandonner. Mais il n'est pas question de laisser tomber, on ne peut pas faire çà à notre équipe de soutien ! D'ailleurs je pense que çà n'effleure pas plus Yves que moi.

Plus que 5 km, retour dans le parc de la Tête d'Or : les gens sont décidément de plus en plus sympas et nous encouragent. Yves est blessé par un changement de volume du moignon, il ralentit un peu en essayant de calmer la douleur... Mais il tient à finir et il finira sans aucun doute. Ne doutant plus qu'il arrivera au bout, je pars un peu en avant, grisé par cette lame (le Flex Run) sur laquelle je rebondit comme sur un trampoline. J'ai de la chance, la douleur qui m'avait étreint quelques kilomètres en arrière a disparue. Je pense alors à tous ceux de Chabloz Orthopédie et Rhône Orthopédie (je ne peux pas tous les nommer) qui nous permettent d'arriver au bout, grâce à la qualité de leur travail et surtout à leur enthousiasme.

Chab_037Et c'est comme cela que nous avons passé la ligne d'arrivée à peu près 2 heures et demie après le départ. C'est tout à fait honorable, puisque c'est dans les délais que les organisateurs avaient prévu pour arrêter le chrono.

Nous sommes fourbus à l'arrivée, mais heureux et reconnaissants envers Émilie, Nathalie, Pascal et Jojo qui nous ont rendu ce parcours si agréable finalement. Une pensée pour ceux qui n'étaient pas là ce jour, mais dont le travail nous a permis d'arriver au bout sans se détruire le moignon ! Enfin une pensée pour Loïc qui n'a pas pu se joindre ce jour-là mais que nous retrouverons bientôt avec pour lui les Paralympiques de Londres en 2012 ..."

Nous avons couru avec une lame d'athlétisme Flex Run (Össur).

Liens :