12463993Vous vous souvenez probablement de Denis qui nous avait interpelé l'année dernière pour nous raconter son histoire personnelle. Denis, victime d'une tumeur osseuse en novembre 2003, avait réussi à vaincre son mal grâce à de nombreuses opérations chirurgicales (30 au total) et une chimiothérapie. Malheureusement, une infection avait détruit petit à petit son genou et Denis a fait alors très courageusement le seul choix raisonnable pour son avenir, l'amputation.

Le 30 mars 2007, il se fait amputer de la jambe gauche. Quelques mois plus tard, il nous donne de ses nouvelles. Certes les débuts ont été difficiles et les premiers pas avec sa prothèse lui ont beaucoup couté. Mais il ne regrette rien, car maintenant il peut de nouveau avancer dans la vie. Il nous relate ses premiers mois sur son blog et sur le blog d'ADEPA.

Le 30 mars 2008, cela fera un an. Il est heureux, a repris ses études mais tout n'est pas facile. Comme beaucoup d'entre nous, il n'accepte pas encore son image et il n'accepte pas encore totalement sa prothèse comme faisant partie de lui. Mais il analyse très bien tout çà et ne craint pas de l'exprimer, ce qui est le premier pas vers l'acceptation. De nouveau, laissons lui la parole :

863684077"Jour pour jours sa va faire 1 ans que j'ai perdu un membre de mon corps. J'ai mal a accepter que je suis handicaper et de perdre un membre de mon corps dans ma vie. Encore aujourd'hui j'ai du mal a accepter. Je vais mieux. Quand j'ai pris la décision de me faire amputer j'ai tout de suite compris que s'était le meilleur choix. Et j'ai jamais regretter le choix que j'ai fais. Depuis que je suis amputé je peux reprendre une vie normale. Et je re-vie et j'ai repris une vie normale.

Les coter négatif dans ma vie:

Le moral c'est difficile sa monte et sa descend mais je sais que avec le temps je vais accepter. Des fois quand je mais ma prothèse j'ai mal douleur rougeur. Et même des fois j'ai pas envi de le mettre mais je le mais. Avec L'ancienne j'ai vraiment trop du mal...J'ai pas envie de laver ma prothèse. Je peux pas car je l'accepte pas dans ma vie encore. Peux être avec le temps je vais l'accepter mais il faux du temps dans ma tête. J'espère que vous me comprendrai que me voix lavez ma prothèse tout les jours."

1604767572Bravo Denis, tu as déjà fait du chemin et tu es sur la bonne voie pour une vie très épanouie. Alors bon anniversaire pour la première année de cette nouvelle vie, pleine de projets. Un des plus beaux, participer à la création d'un dispensaire à Madagascar.

Pour en savoir plus :