echod2Le 25 février 2008, la vie de Jérôme Lambert a basculé. Une vie, sa première vie s'est terminée et une autre très belle aller commencer. Jérôme a été victime d'un grave accident de moto qui a entrainé l'amputation de sa jambe gauche. Son père ne lui a rien caché et tout de suite Jérôme a accepté cette perte. A l"étonnement général comme s'il était anormal d'accepter, de préférer vivre même avec une jambe en moins. Pourtant, Jérôme est très clair là-dessus :

« Je partais au cinéma, à moto, raconte-t-il. Une   voiture a déboité sans clignotant, elle m'a envoyé contre la glissière de   sécurité. » Sur le coup, sa jambe gauche est arrachée, sous le   genou. Le jeune homme souffre également de graves blessures. « Je   suis resté deux jours dans le coma, j'avais un hématome au cerveau, le bras   droit paralysé, le gauche cassé et le visage sérieusement touché.   Normalement, je ne devrais pas être là en train de vous parler... »   À son réveil, son père ne lui a rien caché de son echd4état. « Il   m'a dit : "Tu as perdu une jambe". Je lui ai répondu que   ce n'était pas grave. Beaucoup pensent, depuis, que ce n'est qu'une façade   et que je vais mal derrière, mais je considère mon corps comme un outil de   travail. J'ai perdu une roue, je vais en changer et voilà. Si je jouais au   volley-ball, ce serait plus compliqué. Mais pour le vélo, ça va !


« Je ne suis pas croyant, mais aujourd'hui, je pense   que Dieu m'a donné un rôle. Si j'avais été amputé à 10 ans, je n'aurais   jamais compris. Là, j'ai l'opportunité de me battre. Je voudrais être un   porte-drapeau du handicap, montrer qu'on peut être heureux et donner   l'exemple en battant des valides. »

VILAMBERTa08_08Jérôme a décidé de faire de son handicap une force, comme une chance qu'il doit saisir. Et lorsqu'on parle avec lui, on sent qu'il ne veut pas perdre de temps. La preuve, il a déjà repris le vélo alors qu'une greffe de peau sur le moignon encore trop fragile ne lui permet pas encore de marcher avec une prothèse. Alors il saute de son fauteuil sur le vélo, sur une jambe pour toute la vie qu'il a devant lui (voir ci contre la coque que Jérôme utilise en attendant sa prothèse de vélo).

« Mon accident  n’a rien remis en question. Au contraire, il a donné un nouveau sens à ma vie et m’a permis de me fixer de nouveaux objectifs que je n’avais pas en tant que valide. La route sera encore longue, je me donne les moyens de réussir. »

Pour Jérôme, un modèle. C'est Laurent Thirionnet qui, comme lui, habite dans le Nord de la France. Laurent Thirionnet qui ne pratiquait pas la compétition avant son amputation est double médaillé paralympique à Pékin.

IMG_013013L'horizon de Jérôme c'est les jeux Paralympiques de Londres en 2012. Il lui reste 4 ans mais il n'a pas de temps à perdre. Et dans l'intervalle, fort de l'expérience d'Oscar Pistorius et grâce aux progrès des prothèses modernes, pourquoi ne pas rivaliser avec les valides ?

Jérôme espère reprendre la compétition en mars 2009, soit à peine un an après son accident. Le sport c'était déjà sa vie, cela le reste mais il espère aussi apporter un message d'espoir à ceux d'entre nous qui ont perdu un membre, leur montrer que la vie est toujours belle, peut être plus belle encore !

Pour en savoir plus :